Plaques médicales

Plaques médicales

Une plaque professionnelle est indispensable pour garantir la visibilité  d’un cabinet ou d’une société. Grâce à elle, les futurs clients  trouveront le lieu plus facilement. Pour autant, il existe des normes à respecter lors de la création d’une plaque.

C’est un moyen de se faire connaître, mais aussi un objet qui véhicule l’image du cabinet ou de la société. Elle doit donc correspondre à l’identité et au métier, tout en respectant certaines règles. Ces réglementations peuvent normaliser le format de la plaque, sa matière, ou son contenu. Les normes liées à la signalétique professionnelle dépendent fortement du secteur d’activité. On observe plus de liberté dans la conception d’une plaque de société, que pour les professions libérales (médecin ou avocat par exemple).

Les contraintes liées au support

Les normes liées aux plaques concernent la matière, les dimensions et la couleur de celle-ci. Il est préconisé de choisir un matériau résistant dans le temps, afin de pouvoir placer sa plaque à l’extérieur du bâtiment qui abrite le cabinet ou la société. Les matériaux adaptés sont le plexiglass, le laiton ou l’aluminium. La matière employée s’impose parfois d’elle-même pour certaines professions, par exemple le laiton les professionnels du droit (avocat, huissier, notaire, etc.).

Le format de la plaque peut être réglementé. Le format le plus souvent accepté est le format 30 x 20 cm, mais il dépend fortement du secteur d’activité. Par exemple, pour les métiers de la Justice il est d’usage de graver une plaque 20 x 15 cm ou 25 x 15 cm, et pour les professions médicales la réglementation est de graver une plaque de dimensions maximales 30 x 25 cm.

La réglementation de chaque profession peut imposer les lignes directrices du contenu de la plaque. Elles ne doivent pas faire de la publicité, Les plaques sont très réglementées quant à leur contenu.

Qui définit la réglementation à appliquer aux plaques professionnelles ?

C’est l’ordre de la profession qui la  réglemente par le code de déontologie.

Les seules indications qu’un médecin est autorisé à faire figurer sur une plaque à son lieu d’exercice sont ses noms, prénoms, numéro de téléphone, jours et heures de consultations, diplômes, titres et qualifications reconnus en vue de l’information du public.

Une plaque peut être apposée à l’entrée de l’immeuble et une autre à la porte du cabinet ; lorsque la disposition des lieux l’impose, une signalisation intermédiaire peut être prévue.

Ces indications doivent être présentées avec discrétion ne pas apparaître publicitaire, conformément aux usages de la profession. La dimension de 30x25cm est traditionnellement admise.

Cependant de nos jours nous assistons à une floraison de plaques de tout genre voire des façades d’immeubles ou de balcons comme si la profession médicale est en détresse et que la compétence médicale est liée en premier à cet exubérante indication dont le seul code reste l’anarchie totale. Essayons d’être professionnels et déontologiques vis à vis de nos pairs et de notre société. Respectons notre code et uniformisons nos plaques selon notre code de déontologie. Ce geste nous permettra de protéger notre profession et de dépister les intrus qui pratiquent à longueur de la journée un exercice illégal de la médecine. 

 

Par:
Dr. Sinnat. Dr. Tahir. Dr. Chiheb